Pour Ruurd Oosterwoud, un néerlandais qui a fait sa thèse sur la désinformation russe, « le bon journalisme ne suffit pas [pour contrer les Fake News], le blocage équivaut à de la censure, et la démystification demande beaucoup de travail« . Selon lui, « il faut donc que les gens apprennent à vivre avec ! ». Pour ce faire, il a développé une initiative intitulée « DROG » qui vise à apprendre aux individus, notamment les plus jeunes, comment fabriquer des Fake News et comment développer des techniques de viralité pour décupler leur impact. L’objectif étant de mieux comprendre le phénomène pour mieux l’appréhender, et donc mieux s’en prémunir. Pour développer ce modèle, Ruurd Oosterwoud travaille de concert avec l’Université de Cambridge, le Parlement britannique et l’armée néerlandaise (En savoir plus).

 

, ,

INSCRIVEZ-VOUS à NOTRE NEWSLETTER

Vous affirmé avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l'adresse contact@seriously.ong.