Renaissance Numérique 

Renaissance numérique est né d’une conviction forte, celle de la nécessité d’anticiper la transformation numérique de la société afin qu’elle n’induise pas de nouvelles fractures. Lieu d’échanges, de réflexion, d’expertise et de projets qui contribue à éclairer les citoyens et les décideurs, dans le sens de l’intérêt commun.

Il réunit aujourd’hui une quarantaine d’adhérents, amenés à faire vivre la réflexion numérique partout sur le territoire (chercheurs, universitaires, représentants de la société civile, entrepreneurs, grandes entreprises de l’Internet).

En cette période de délitement du lien social et de peur généralisée, le think tank accorde une importance majeure aux outils de mise en capacité et d’engagements citoyens. Lancée en Juillet 2017, Seriously est la première initiative incubée au sein du think tank.

 

Seriously 

Porté par Renaissance Numérique, le projet Seriously est le fruit d’une démarche collaborative inédite avec le monde associatif et universitaire. Elle s’est notamment matérialisée par des actions communes, allant des ateliers de co-conception de l’outil jusqu’à la constitution d’instances de gouvernance.

Seriously vise à participer à la recherche de solutions face à la dynamique haineuse qui prospère sur Internet. Il consiste à la fois en une plateforme numérique, www.seriously.ong, et une méthode d’accompagnement qui permettent de pacifier les échanges en ligne grâce à l’argumentation.

Complémentaire aux outils de signalement, la plateforme Seriously propose un parcours en 3 étapes :

  1. Des éléments factuels (données, graphiques, chiffres clés, etc.) pour cadrer la discussion ;
  2. Des conseils d’experts sur le plan émotionnel et psychologique pour adopter la bonne attitude afin de dépassionner le débat ;
  3. Des ressources médias adaptées au format numérique (vidéos, images, études, etc.) pour illustrer l’argumentation

A l’occasion du lancement officiel de Seriously en juillet 2017, le think tank a publié une note, « Agir face à la haine sur Internet dans une société collaborative » (traduite aussi en anglais), qui a pour objectif de décrypter les contours de ce phénomène complexe, devenu problème de société majeur.

Flyer de présentation du projet Seriously en français
Flyer de présentation du projet Seriously en anglais

Seriously.ong

Ecosystème partenaire

Les associations de terrain, de défense des droits, acteurs éducatifs, plateformes numériques ainsi que les experts du sujet (psychologues, sociologues, chercheurs, négociateurs, etc.) sont les principales parties prenantes du projet, car ils nous ont permis de co-construire la plateforme* et de lui fournir ses contenus. Sans oublier l’agence Spintank qui a mobilisé ses compétences pour le développement technique de Seriously.

La Délégation Interministérielle à la Lutte contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH), le Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR), le Fonds du 11 janvier, Facebook, Google et Twitter sont les principaux financeurs sans qui nous n’aurions pas pu développer la plateforme, assurer son fonctionnement et promouvoir sa diffusion.

*Cette co-construction s’est matérialisée par la réalisation d’ateliers qui se sont déroulés les 24 et 25 mars 2016 dans l’espace de co-working Le Tank à Paris, avec la participation active de : Association Française des Prestataires de l’Internet (AFPI), Association Française des Victimes du Terrorisme (AFVT), Coexister, Conseil de l’Europe, e-Enfance, Hoaxbuster, Le Tank, No Hate Speech Movement, Respect Zone, SOS Homophobie, SOS Racisme, UNESCO.

 

Instances de gouvernance

À l’heure actuelle, deux instances de gouvernance pilotent l’orientation du projet pour assurer la pertinence scientifique des contenus et de sa méthode.

Le Comité de pilotage

Composé des associations partenaires, il valide les orientations stratégiques et alimente les contenus.

  • Jérôme Adam, Conférencier Entrepreneur ;
  • Justine Atlan, Directrice générale de e-Enfance ;
  • Pauline Birolini, Responsable du Pôle juridique à SOS Racisme ;
  • Guillaume Buffet, Président de U Change ;
  • Andréa Cairola, Program Specialist à la Division de la liberté d’expression, de la démocratie et de la paix de ‘UNESCO
  • Jérémy Falédam, Coprésident de SOS Homophobie ;
  • Philippe Potentini, Responsable de la communication du Conseil de l’Europe ;
  • Nicolas Vanbremeersch, Fondateur du Tank média

Le Conseil scientifique

Il regroupe les chercheurs et universitaires partenaires qui s’assurent de la rigueur scientifique des contenus et de la méthode.

  • Romain Badouard, Expert en mouvement d’opinion sur le Web à l’Université Cergy-Pontoise ;
  • Catherine Blaya, Professeure en Sciences de l’éducation à l’Université Nice Sophia-Antipolis et Présidente de l’Observatoire de la violence à l’école ;
  • Maxime Drouet, Spécialiste des médias sociaux et maître de conférences à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée ;
  • Aurélie Dumond, Experte du cyber-sexisme à l’Université de Nice Sophia-Antipolis ;
  • Marc Hecker, Expert du terrorisme à l’Institut Français des Relations Internationales ;
  • Léo Laugier, Doctorant à Institut Polytechnique de Paris ;
  • Emmanuel Taïeb, Expert du complotisme à Sciences Po Lyon.